À propos de WWF

Association loi 1901 créée en 1973, le WWF France est devenue une Fondation reconnue d’utilité publique avec capacité abritante qui a pour objet de « promouvoir, encourager et assurer la protection et la conservation de la faune et de la flore, des sites, des eaux, des sols et des autres ressources naturelles, soit directement, soit indirectement en associant d’autres organismes à la réalisation de ses actions et programmes. »

Sa filiale Panda, Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL), dont elle est l’associé unique, promeut et développe la marque Panda. Panda a été créée en 1992 afin de promouvoir toute activité se rapportant à la protection de l’environnement dans le secteur marchand. Ses ressources sont générées par les produits sous licences, des contrats de coopérations techniques, la vente par correspondance et les produits d’édition.

Le WWF France et sa filiale Panda emploient une centaine de permanents et dispose d’un budget annuel de 25 millions d’euros. La Fondation est présidée depuis décembre 2021 par Monique Barbut, la navigatrice Isabelle Autissier en est Présidente d’honneur et Véronique Andrieux, Directrice Générale depuis Août 2019. Le WWF France dispose de plusieurs implantations géographiques : le siège, situé au Pré-St-Gervais (93), qui regroupe l’ensemble des départements, et les bureaux «programmes » de Lyon, Marseille, Nouméa (Nouvelle-Calédonie) et Cayenne (Guyane). Ces derniers sont implantés au niveau des zones prioritaires et concentrent leur travail exclusivement sur les programmes de conservation.

 

À propos de la gouvernance de WWF

Objectifs poursuivis par WWF :

La stratégie du WWF France peut s’illustrer par trois mots : alerter, protéger, transformer.

Alerter sur les dégradations environnementales, protéger la biodiversité et les fondamentaux de la vie sur terre (climat, eau, air, sol…), transformer l’action des hommes pour la rendre compatible avec les limites planétaires et réconcilier l’homme avec la nature.

Dans le cadre de cette stratégie, le WWF mène, entre autres, des actions locales dans les différentes écorégions cruciales du globe en ciblant cinq objectifs globaux.

  1. La Fondation veut s’assurer que les écosystèmes océaniques et les zones de pêches les plus importants au monde soient productifs et résistants ;
  2. En outre, le WWF souhaite que les espèces les plus emblématiques et en voie de disparition soient préservées et qu’elles puissent évoluer librement dans la nature ;
  3. WWF France milite par ailleurs pour le renforcement, d’une part, de l’intégrité de nos forêts les plus importantes, et de l’autre des avantages pour le bien-être qu’elles procurent ;
  4. La Fondation se bat également pour que les systèmes alimentaires soient à l’avenir durables et alignés avec les critères de santé alimentaire ;
  5. Enfin un changement global pour un avenir à faible émission de carbone est nécessaire.

Le plan stratégique

Dans ce plan stratégique, la Fondation se concentre conjointement sur trois leviers clés pour pallier les problèmes environnementaux :

  1. Tout d’abord, agir pour transformer les marchés internationaux afin que les biens et les services soient produits et consommés de manière plus durable pour faire face à l’entrée de 2 à 3 milliards de nouveaux consommateurs de classe moyenne au cours des 30  prochaines années ;
  2. Par ailleurs, la Fondation soutient les systèmes financiers qui, d’une part, privilégient le développement inclusif et de l’autre, la protection des biens naturels ;
  3. Enfin, le WWF France s’attaque au système de gouvernance mondial, inéquitable, où la grande majorité des personnes touchées par les changements environnementaux restent inaudibles et incapables d’influencer les politiques.

La gouvernance

WWF France est aujourd’hui administrée par un conseil de 9 administrateurs, répartis comme suit :

  • Un collège de 3 personnalités qualifiées en raison de leur compétence scientifique ou technique ;
  • 3 administrateurs sont des membres de droit des ministères suivants, le Ministère de l’Intérieur, des Finances et le MTES (Ministère de la Transition Ecologique et de Solidaire) ;
  • Un collège de 3 autres personnalités, dites « amis du WWF France » sont les représentants du fondateur, le WWF International (fondation de droit suisse) et désignées par lui.

Le Conseil élit en son sein un bureau composé d’un président, d’un trésorier et d’un secrétaire pour une durée de 2 ans, renouvelable.

Dans le cadre de la réforme des statuts de toutes les associations/ fondations et en fonction de guidelines du Conseil d’État, la Fondation WWF France a décidé de renforcer sa structure et de faire passer son conseil à 11 administrateurs bénévoles, soit un collège de 5 personnes qualifiées au lieu de 3.

Rôle du Conseil d’Administration

  1. Il définit les orientations stratégiques de la Fondation et arrête son programme d’action ;
  2. Il adopte le rapport qui lui est présenté annuellement par le bureau sur la situation morale et financière de l’établissement ;
  3. Il vote, sur proposition du bureau, le budget et ses modifications ainsi que les prévisions en matière d’effectifs ;
  4. Il reçoit, discute et approuve les comptes annuels de l’exercice clos qui lui sont présentés par le trésorier avec pièces justificatives à l’appui et qui sont établis conformément au règlement comptable applicable aux organismes sans but lucratif, arrêtés par le bureau et certifiés par un commissaire aux comptes dans les six mois qui suivent la fin de chaque exercice social ;
  5. Il adopte, sur proposition du bureau, le règlement intérieur ;
  6. Il accepte les donations et les legs dans les conditions prévues à l’article 910 du code civil, en affecte le produit et autorise, en dehors de la gestion courante, les acquisitions et cessions de biens mobiliers et immobiliers, les marchés, les baux et les contrats de location, la constitution d’hypothèques et les emprunts ainsi que les cautions et garanties accordées au nom de la Fondation ;
  7. Il désigne un ou plusieurs commissaires aux comptes et leur suppléant choisis sur la liste mentionnée à l’article L. 822-1 du code de commerce et qui exercent les missions mentionnées aux articles L. 823-9, L. 612-3 et L. 612-5 du même code ;
  8. Il fixe les conditions de recrutement et de rémunération des salariés de la Fondation ;
  9. Il est tenu informé par le président de tout projet de convention engageant la Fondation et délibère sur les conventions entrant dans le champ de l’article L. 612-5 du code de commerce ; dans ce cas, il se prononce hors la présence de la personne intéressée.

Le conseil d’administration peut créer un ou plusieurs comités consultatifs chargés de l’assister dans toutes les actions menées par la Fondation. Leurs attributions, leur organisation et leurs règles de fonctionnement sont fixées par le règlement intérieur.

Il peut accorder au président, dans des conditions qu’il détermine et à charge pour le président de lui en rendre compte à chaque réunion du conseil d’administration, une délégation permanente propre à assurer le bon fonctionnement et la continuité de la Fondation. Cette délégation ne peut porter que sur certaines des actions visées au 1°, les modifications au budget revêtant un caractère d’urgence et, en dessous d’un seuil que le conseil d’administration détermine, la conclusion des marchés, baux et contrats de location et l’acceptation des cautions et garanties accordées au nom de la Fondation.

Il peut accorder au bureau, en deçà d’un montant qu’il détermine, une délégation permanente pour les cessions et acquisitions de biens mobiliers ainsi que pour l’acceptation et l’affectation des donations et des legs sans charge, à la condition pour ce dernier de lui en rendre compte à chaque réunion du conseil d’administration.

Le bureau instruit toutes les affaires soumises au conseil d’administration et pourvoit à l’exécution de ses délibérations.

Rôle de l’administrateur

Au sein du Conseil d’administration, l’administrateur bénévole participe à la définition de la vision et de la stratégie de la Fondation puis contrôle leur mise en œuvre.

Il apporte également ses compétences personnelles à la réalisation des projets de la Fondation. Il peut également représenter la Fondation dans ses domaines de compétences.

Les Administrateurs sont nommés pour une durée de 4 ans, et renouvelés par fraction tous les 2 ans.

Sur demande du Conseil d’administration, du bureau, de la présidence ou de la direction générale, les missions de l’administrateur pourront comprendre, mais ne se limiteront pas :

  • Agir comme personne-ressource dans un domaine ou sur un projet ;
  • Initier et participer au développement de nouveaux projets dans son domaine de compétence, en coordination avec les équipes de la Fondation ;
  • Prendre une responsabilité spécifique, administrative ou fonctionnelle ;
  • Développer des partenariats avec d’autres associations ;
  • Rechercher des partenaires financiers ou opérationnels

Profil recherché

L’administrateur devra posséder les qualités suivantes :

  1. Vouloir des responsabilités de mandataire d’une organisation d’intérêt général, agissant dans le secteur de l’environnement et pour l’intérêt collectif. Cela nécessite une assiduité et une disponibilité afin de participer aux réunions du Conseil d’Administration et de préparer ces rencontres au moyen des rapports mis à disposition par l’équipe opérationnelle du WWF France ;
  2. Avoir la capacité d’avoir des opinions et de les défendre avec respect ;
  3. Pouvoir apporter son appui aux autres administrateurs du Conseil et partager une vision stratégique globale, mais également dans son domaine en matière de compétences scientifiques, de réseaux et d’informations scientifiques intéressants pour l’organisation ;
  4. Etre reconnu au niveau national par le monde la recherche, y compris au-delà de son propre champ d’expertise scientifique de manière à pouvoir, directement ou de par son réseau, épauler l’organisation quant à la qualité de ses méthodes et stratégies ;
  5. N’avoir aucun conflit d’intérêt quel qu’il soit avec le mandat, l’organisation ou les missions éventuelles ;
  6. Être capable d’échanger et d’épauler la direction, sans s’immiscer dans la gestion courante ;
  7. Savoir respecter le droit des autres administrateurs du Conseil et de la direction d’être en désaccord et savoir écouter. Faire en sorte que les désaccords et les controverses restent non personnalisés ayant à cœur la promotion de l’unité ;
  8. Accepter les décisions qui doivent être prises à la majorité y compris dans le cas où celles-ci divergeraient de ses opinions personnelles.

L’administrateur bénévole doit pouvoir assister aux Conseils (au moins 4 par an) et prévoir de consacrer le temps nécessaire à leur préparation ainsi qu’à d’autres missions pouvant représenter jusqu’à un à deux jours par  mois.

Ces réunions se tiennent au Pré Saint-Gervais, Siège de WWF France, généralement en début d’après-midi.

Date de prise de fonction : à partir de l’élection par le CA de la Fondation, soit fin 2022, soit début 2023.

Durée : 4 ans, ré élection possible

Rémunération : l’administrateur occupe une fonction de bénévolat. Défraiement lors de missions à la demande du WWF.

Lieu d’affectation : Siège de WWF France

 

Processus de sélection

Le WWF France est accompagné pour ce recrutement par le cabinet Mavence, spécialiste du recrutement en Associations et Organisations non gouvernementales et ayant des bureaux à Paris et à Bruxelles.

Les candidatures sont à envoyer à Jason Descamps, fondateur du cabinet, à jason.descamps@mavence.com pour le 20 juin 2022.

Un Comité de Nomination d’Administrateurs a été créé, il est composé de : Isabelle Autissier, Antoine Housset, Mathieu Rambaud, Monique Barbut. Le processus sera coordonné par ce comité permanent du CA appelé comité de nomination, qui veillera à ce que le processus de recrutement et d’élection des nouveaux administrateurs se déroule dans le respect des statuts et du règlement intérieurs.

TypeBénévolat

LocalisationParis

SecteurEnvironnement, Développement durable